Historique

L'histoire du concours artistique d'Epinal

C’est en 1954 que Madame Suzanne Chevallier, Professeur de Piano à Epinal, crée le concours artistique. Il était alors une filiale du Concours de Paris présidé par Lucien Wurmser, un pianiste renommé.

Rapidement, le concours se développe grâce à la participation de plusieurs professeurs de la région. Il est essentiellement organisé autour du piano.

En 1967, Lucien Wurmser s’éteint et le Concours de Paris et d’Épinal est présidé par Monsieur Albert Erhmann, Président de l’Ordre des musiciens, Président de la Confédération Musicale de France, Président des professeurs de conservatoire.

C’est à cette époque que, constatant le haut niveau des candidats inscrits en degré "excellence" et "hors concours", Mme Chevallier, aidée de Mr Erhmann, crée le Concours international de Piano d’Épinal, dont les premières épreuves se déroulent en 1969.

Ce concours international, dont la notoriété n’a cessé de progresser, existe toujours à Epinal où il se déroule en biennale.

Le Concours artistique quant à lui, est érigé en association indépendante en mars 1968 et prend le nom d'"Association pour l’aide au concours artistique".

Décédée subitement en 1980, le jour même de l’ouverture du concours artistique, Mme Chevallier est remplacée à la présidence par Mme Henry Najean, qui sait à son tour, préserver la renommée et la grande qualité du Concours jusqu’en juillet 1991. C'est à cette date que Claude Perrin reprend la présidence. Il est aidé dans cette tâche, de soeur Marie Forget, véritable "cerveau" de cette organisation compliquée.

Le concours devient alors le "Concours artistique d’Épinal". Il se dote de nouveaux statuts et d’un comité de 29 personnes. C’est également à cette période que la panoplie des instruments proposés s’étoffe largement.

Sylvie Michel, reprend la présidence du concours en 2002.

Aidée d’une fidèle équipe de bénévoles, elle modernise au fil des ans l’organisation du concours dont la fréquentation ne cesse de s’accroître, s’élargissant à toute la France et aux pays voisins grâce à la magie d’internet.

Le concours est aujourd’hui une institution largement soutenue par la Ville d’Épinal et fréquentée par de nombreux Spinaliens et Lorrains dont certains sont les enfants ou petits-enfants des premières générations.

Raccourcis

Flash infos

Fin de l'édition 2019... En route vers 2020 !
il y a 5 mois

Avec presque 470 inscrits sur 4 week-end vous nous avez régalé de musique, de jeunesse et d'envie de continuer l'aventure. En route pour 2020 donc ! Avec la lettre S tirée au sort au cours de l'épreuve de violon, nous repartons pour 11 journées en 2020. Les années impaires nous obligent à resserrer les épreuves sur 8 journées de par l'occupation du théâtre par le concours international de piano. L'an prochain nous comptons bien occuper toute la plage entre vacances d'hiver et de printemps de la zone B.